La partialité crasse de Paris et de la Ligue arabe rend finalement Bachar al-Assad sympathique. Alors qu’aujourd’hui 15 soldats de l’armée syrienne ont été tués, le Conseil des ministres arabes n’a rien dit. Or, toute honte bue, La Ligue a invité la Syrie à signer un plan  prévoyant l’envoi d’observateurs dans le pays, sous peine de sanctions, selon Nabil al-Arabi, le secrétaire général de l’institution.

Comble de l’ironie, les supposés ministres arabes des Affaires étrangères, des clowns à la traîne, ont décidé de s’adresser à l’un des criminels les plus en vue du moment, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon pour lui demander de soutenir leurs efforts pour parvenir à un règlement de la crise. C’est simplement comique. Selon le communiqué:

Lire la suite de cette entrée